google-site-verification=MjRRWisTHPhoC6fg8WMVbAS6aZ-YtWJwQ3xC7JDiaGA
 
Rechercher

Pourquoi Airborne ?

En 1946, Charles Bernard découvre le fauteuil club Standard à la Foire de Paris

 
table AO Airborne

Le saviez-vous?

Pendant la guerre, Airborne Upholstery est une société britannique spécialisée dans la transformation du caoutchouc. Elle doit sa fortune à la fourniture d'équipements pour l'armée comme des sièges d'avion, des parachutes ou la fabrication de leurres militaires. Elle fournit entre autres des chars et des camions factices pour tromper les allemands durant la campagne Fortitude. C'est en cherchant une nouvelle utilisation de ses chaînes de production après la guerre, qu'elle met au point le fauteuil Standard.


En 1946, elle l'expose à la Foire de Paris. Ce modèle est assez triste mais très confortable et nouveau dans sa conception (armature métallique recouverte de mousse et habillée de tissu ou de similicuir). Charles Bernard est à la recherche de nouvelles idées et c'est en parcourant les allées de la Foire de Paris qu'il rencontre Georges Ingram et son fauteuil Standard. Georges et Charles sympathisent et décident de s’associer. Ils créent la société Sobrega. Cette activité ne passionne pas Georges Ingram qui préfère développer les applications du plastique souple dans la chaussure!! Charles est alors chargé de commercialiser le fauteuil Standard. Il le propose à l'armée américaine pour équiper leurs locaux situés en Allemagne. Le marché est conclu et énorme pour cette nouvelle société. En 1948, il dessine un fauteuil plus élégant et plus léger : le Baby qu'il équipe d'un nouveau système de suspension, dont il a acheté la licence en Angleterre : le Free-Span. En 1951, Sobrega livre encore un wagon SNCF par jour de ces modèles à l'armée américaine….

Au début des années 50, à la suite du décès de George Ingram, ses héritiers proposent à Charles Bernard de racheter le nom Airborne pour le domaine du meuble, en Europe d’abord puis le monde entier à l’exception des pays anglophones.


AIRBORNE

L'esprit entrepreneurial de Charles Bernard le fait renoncer à l'artisanat et à son métier de décorateur. L'avenir est au meuble et à l'industrie. La baisse des commandes américaines le pousse à se concentrer sur un nouveau marché très prometteur : le marché français.

Il revend alors ses locaux, s’inscrit à la chambre de sidérurgie et s’installe à Montreuil dans d'immenses bâtiments posés sur un terrain de 6500 m2! L'aventure Airborne commence...